Freelance en micro-entreprise : les points positifs et négatifs

Publié le

Vous avez tous rêvé de travailler aux horaires que vous souhaitiez, prendre des vacances quand vous voulez. Mais il n’y a pas que des points positifs à être freelance, on va vous expliquer pourquoi.

 

Le choix des missions

Vous pouvez choisir seul des missions qui vous correspondent, en fonction de votre secteur. Vous êtes une ressource rare et vous pouvez choisir celles que vous voulez parmi ce que l’on vous propose. Vous pouvez choisir vos horaires de travail et accepter ce que vous souhaitez.

La rémunération

“Il ne faut pas mélanger sa valeur marchande et sa valeur individuelle“ dit Michel Paysant, consultant en communication et président de l’Observatoire des solos. Commencez par déterminer le salaire mensuel net que vous aimeriez gagner en prenant en compte le salaire que vous gagneriez en réalisant les mêmes tâches que pour un employeur.

Pour prévoir les charges sociales et fiscales que vous aurez, multipliez ce salaire de base par deux.

Ajoutez la somme obtenue au montant moyen de vos charges de fonctionnement mensuelles (frais de location de bureau, documentation, électricité, etc …). Vous obtenez ainsi le chiffre d’affaire à atteindre pour vous payer le salaire mensuel déterminé au début de ce calcul.

Pour finir, divisez ce chiffre d’affaire par la moyenne d’heures travaillées dans le mois (pour indication la moyenne légale à plein temps est fixée à 169 heures).

 

Une gestion personnelle

Pour réussir à travailler dans de bonnes conditions et augmenter votre efficacité, il faut bien gérer son temps. Ayez des horaires aussi fixes que possible et hiérarchisez votre travail. Il est indispensable de mettre en place des jours et des horaires de travail et à l’intérieur de ce planning, consacrez les heures où vous êtes au mieux pour les travaux les plus durs. Profitez des périodes les plus calmes pour soit vous reposer si vous ressentez une fatigue réelle, soit pour vous former et améliorer vos connaissances et capacités. Ces initiatives vous permettront d’atteindre un niveau toujours plus haut dans votre domaine.

L’administratif

Avant même de vous lancer en tant que freelance, il faut choisir un statut et déclarer vos activités, une étape qui peut s’avérer lente. Il existe trois dispositifs d’aide à la création d’entreprise qui vous aideront pendant vos débuts en tant que freelance.

Tout d’abord l’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise) qui est une exonération temporaire de cotisations sociales sur les 12 premiers mois d’activité, à compter du 1er janvier 2019, elle sera accordée à toutes les personnes qui créent une activité professionnelle.

L’ACRE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) consiste en un versement sous forme de capital d’une partie des droits à l’indemnisation chômage restante (45% actuellement).

Les ARE (Allocations d’aide au Retour à l’Emploi) sont un maintien, sous forme de ressource, du versement des allocations chômage pour le créateur d’entreprise. Il peut alors percevoir ses allocations jusqu’au terme de ses droits.

Pour plus d’information consulter le site de l’autoentrepreneur. https://www.lautoentrepreneur.fr/

La recherche de missions

En tant que freelance, vous devez vous inscrire sur les bons sites et mettre à jour vos profils pour que les clients vous repèrent et vous proposent des missions. En fonction de vos compétences, vous aurez plus ou moins de propositions. Le tout est de se promouvoir sur différents sites afin d’être vu par le plus grands nombre de clients potentiels.

Le risque

Il y a un risque financier en tant que freelance, tout d’abord vous n’avez pas le droit au chômage et sans missions vous devrez vivre sur votre trésorerie. Mais l’un des plus gros problèmes se trouve dans les délais de paiement qui peuvent aller jusqu’à 45 jours après la remise d’une facture ! Par exemple, si vous commencez une mission le 1 juin et que vous envoyez la facture le 31 juin, vous pouvez être payé seulement mi-août. Ce qui revient à deux mois et demi sans percevoir de revenus.

Après avoir pesé les pour et les contre, c’est à vous de vous faire une idée sur ce statut.

 

Retrouve notre collection de guides Métier pour t’éclaircir les idées !