Le recrutement dans les stations de ski

Publié le

Chaque hiver, les stations de ski recrutent des professionnels afin d’accueillir dans les meilleures conditions sa clientèle. Vous voulez en être ? Voici quelques métiers clés qui recrutent en montagne.

« Je vois des mémères dans les stations de sports d’hiver qui feraient mieux de faire de l’avalanche que du ski. » Frédéric Dard, écrivain

 

Pisteur secouriste. Ce Clark Kent des temps modernes veille à la sécurité des skieurs. Dès l’ouverture des pistes, il prévient les risques, signale les dangers et porte secours aux personnes en difficulté. Le pisteur-secouriste est toujours le premier le matin à glisser sur la piste. Il vérifie le damage, place et contrôle les filets et les matelas de protection. Il signale et rectifie les dangers rencontrés. Quand une coulée de neige menace, il peut déclencher préventivement une avalanche. Et, lorsque la sécurité est garantie, il ouvre le domaine et reste en stand by pour porter secours aux personnes en difficulté. Vous devez être titulaire du brevet national pisteur secouriste 1er degré.

Moniteur de ski. C’est le prof de sport à la montagne. Il accompagne les amateurs de glisse sur les pistes. Skieurs débutants ou confirmés, fondeurs, snowboarders : le moniteur s’adapte. Il choisit les pistes et organise les cours en fonction du niveau des élèves et de leurs attentes. Véritable pédagogue, il doit aussi transmettre les règles de bonne conduite du skieur et souligner les dangers de la montagne, notamment le hors piste. Moniteur de ski nécessite un Diplôme d’Etat de ski – moniteur national de ski alpin.

Guide de haute montagne. Il connaît la montagne dans tous ses états ! Il fait découvrir la faune et la flore, les terrains et les mystères du massif en toute sécurité. Armée de cordes, de mousquetons, de crampons et piolets, ce spécialiste de la montagne propose des randonnées, des expéditions et initie à l’alpinisme pour le plus grand plaisir des passionnés. Un diplôme-d’alpinisme guide de haute montagne est requis pour exercer ce métier.

Shaper de snowpark. (Yep, ça existe !) Vous rêviez petit de créer votre skatepark ? Il vous est possible de le faire en montagne ! Le « shaper » sculpte et aménage les modules de freestyle pour les fans de glisse. Les stations recrutent des animateurs de snowpark ou conducteurs d’engins de damage et organisent des formations « maison ». Il n’existe pas de formation académique pour ce métier. Vous apprendrez sur place.

Cuisinier/barman. Si vous préférez rester au chaud, c’est par ici ! La restauration est un secteur qui recrute beaucoup. Les chefs recrutent du simple commis aux cuisiniers plus expérimentés. Un CAP est privilégié, mais si vous êtes motivé à travailler dans ce métier exigeant vous avez toutes vos chances. Le rêve pour un amateur de raclettes, non ?

 

Si le contact avec les gens ne vous fait pas peur, si vous aimez travailler tard le soir et dans un environnement dynamique, postulez pour le poste de barman. Notez qu’un bon niveau d’anglais fera passer votre CV en haut de la pile.

A vos lettres de motiv’!

Pour plus de renseignements, consultez notre guide Le c.o.d.e. de la montagne.

 

 

 

 

 

 

Tom BECQUES