Des prédictions sans fin

Publié le

 

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, vous venez d’échapper à une nouvelle apocalypse qui aurait pu détruire la Terre entière.

Vous avez eu peur ? Vous êtes désormais soulagé ? Vous avez bien raison ! La planète X, nommée « Nibiru » a encore fait des siennes et aurait pu heurter la Terre. Les fanatiques de la théorie du complot ont cru à la fin du monde le lundi 23 avril 2018. D’après des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, la NASA aurait même confirmé l’existence de cette planète. Bon, la NASA a du tout de suite démenti ses propos ! Ce n’est pas la première fois qu’on annonce la fin du monde et ça ne sera sûrement pas la dernière. Et justement, revoyons certaines théories parmi les centaines qui existent.

 

21 décembre 2012

Une « fin du monde » qui restera sûrement la plus connue. Cette date représente la fin d’un cycle du calendrier maya. Une population disparue qui avait prédit la fin de l’existence sous des motifs astronomiques et de guerre. Cette histoire a inspiré de nombreux films et romans. Ils ont vraiment tout fait pour que vous y croyiez !

La « Planète cachée », le 23 septembre 2017

Et oui, ce n’est la première fois qu’on annonce la fin du monde à cause de la planète « Nibiru ». En 2003, les prédictions tombées déjà sur la dangerosité de cette planète qui pourrait rentrer en collision avec la Terre. Et selon certains fanatiques, le 23 septembre 2017 aurait dû être la fin du monde, 33 jours après la dernière éclipse. Encore à l’époque, la NASA a dû nier ces propos, en soulignant qu’aucun fait ne prouve l’existence de cette planète.

La prédiction de Paco Rabanne pour le 11 août 1999

Selon ce couturier espagnol, cette journée est significative de fin du monde. Pourquoi ce jour ? Elle correspond à une éclipse totale du soleil. Durant sa jeunesse, l’homme aurait eu une vision à Paris, de personnes brûlées vives menant à la catastrophe dans la capitale, mais aussi dans quelques villes du Sud-Ouest, à cause de la destruction de la station Mir qui viendrait se désintégrer sur la Terre. En fin de compte, comme vous le savez, la journée a juste été marqué par 2 minutes sans soleil.

Le bug de l’informatique à l’an 2000

Le passage à un nouveau siècle fait toujours peur à ces fanatiques de théories de fin du monde. Et pour le coup, c’est un bug informatique qui aurait pu tout finir. Un problème moderne pour l’époque moderne. La prédiction était sur ce passage que les ordinateurs ne pourraient pas être en capacité de faire la transition informatique au niveau des années, menant ensuite à une situation incontrôlable avec l’électricité et l’eau coupée. Les entreprises ont dépensé plusieurs centaines de milliards d’euros sur des mises à jour. Ils se sont bien fait avoir !

La théorie de Newton pour 2060

Et on finit sur une prédiction pour l’avenir. Il faut bien vous faire peur ! Le mathématicien, astronome et philosophe anglais aurait calculé scientifiquement la fin du monde. Ses documents de travail auraient été trouvés au début des années 2000. Avec des informations recueillies de la Bible, Newton aurait pu faire les calculs pour déterminer la fin de l’existence qui serait 1260 ans après la fondation du Saint Empire romain germanique. Il faudra juste espérer que Newton se soit trompé dans ses calculs.