La SNCF fait grève… pendant trois mois ! Revenons sur ces galères qu’on a tous connues.

Publié le

Ils l’avaient annoncé ! Mais à chaque fois on reste quand même surpris et agacé par les cheminots qui sont en grève. C’est le moment de l’année où c’est la galère pour prendre le train. Voici les problèmes que tu as sûrement dû rencontrer au moins une fois.

Le coup du réveil

On a tous connu ce moment où le réveil n’a pas sonné et tu te retrouves à devoir courir pour attraper ton train et t’es essoufflé pour rien en fin de compte ! Pour le coup, on ne sera même pas sûr que le train soit sur les rails ! A partir du mardi 3 avril, un TGV sur 7 circule. Même si tu veux rentrer chez toi à la campagne, bon courage, seulement un TER sur 5 est en marche.

 

Le coup de la grimace

Pendant ces trois mois, tu vas retrouver aussi cette sensation très sympa où tu arrives à la gare et tu découvres que ton train est, soit une heure en retard, soit carrément annulé. Chacun possède son avis, une relation quasiment personnelle avec la SNCF, mais là ça pourrait énerver n’importe qui !

 

Le coup de la panne

Attention, ne crois pas que tout est bel et bien fini une fois dans le train. Sois prêt à ce qu’il s’arrête en pleine voie, pour entendre ensuite la voix rassurante du contrôleur, annonçant du retard à cause d’un passage à niveau ! Un pur plaisir pour les voyageurs qui peuvent se retrouver à patienter entre 5 minutes et l’infini.